Les récits du Solitaire

03 août 2017

DEUTSCHLANDLAUF 2017

Deutschlandlauf 2017

 

Hello les amis,

Depuis 2014 maintenant, nous nous réservons une vingtaine de jours pour partir à l’aventure.

Nous avons ainsi traversé 2 fois la France du nord au sud (1200km) en reliant Roscoff à Gruissan grâce à la Transe Gaule de JB en 2014 et 2016, et entre deux en 2015 nous avons intégralement suivi la Loire d’est en ouest (1025km), depuis sa source à Mont Gerbier de Jonc jusqu’à St Nazaire grâce à Domy et Annie les ACDC.

Lorsque nous avons vu qu’une même course hors de France allait se dérouler, nous ne pouvions qu’y participer, d’autant plus que ce serait dans un pays voisin que nous ne connaissions pas du tout.

Voici donc la famille patachon engagée, en route pour de nouvelles aventures estivales.

Le team est constitué de Prisca, notre mémère beagle, 4ème traversée pour elle, grande expérience J

Mooky notre petit garçon J.Russel n’est pas vraiment débutant, il a vécu son premier ultra au mois de mai avec les +200km de l’Ultrathlétic Ardêche.

Ma chérie bien sûr, mon ultra accompagnatrice, qui me connait par cœur, et certainement la seule à pouvoir me supporter durant ces périples.

Notre LapinouCrocs mobile, notre maison secondaire, Fiat ducato aménagé que nous adorons (même s’il n’est pas climatisé).

IMG_20170722_201743

Allez en route pour l’aventure, 1700km rien que pour se rendre au lieu de départ, là-haut tout là-haut, à la frontière danoise, point le plus au nord de l’Allemagne Sylt (prononcez Zoult).

Belle première surprise les autoroutes allemandes sont gratuites et le gasoil est bin moins cher, même sur autoroute. Nous découvrons aussi sur la route la courtoisie, le respect du code de la route, des stations-service propres où l’on peut consommer sans payer pour autant le prix fort, c’est même moins cher que chez nous.

Nous retrouverons là-bas l’Ultra Team France constitué de Fabrice, Lionel, Bob, et Jean-Louis, du costaud, de l’expérience, des durs à cuire, Bref un Team qui a de quoi peser et faire sa place dans le classement final face aux ultras germains.

Le top départ est donné donc depuis l’ile de Sylt, le seul moyen de s’y rendre est en train, puis en car. Nous avons l’impression d’être dans un jeu d’aventure de tv réalité, pas facile de penser que nous allons commencer une ultra race, le site est incroyable extrême, mer du nord, land et dunes.

IMG_20170716_085546

Les copains sont affutés, moi je pars comme d’habitude avec 7kg de trop, j’ai fait du gras depuis ma trilogie du mois de mai.

IMG_20170716_091336

IMG_20170716_090016

IMG_20170716_090755

IMG_20170716_093815

IMG_20170716_112428

C’est sous la pluie, le vent, que nous commençons ce raid.  1ère étape en 2 fois. Après avoir traversé l’ile jusqu’à la gare (38km), nous avons attendu le train pour repartir sur le continent afin de continuer notre périple. Le temps d’attente à la gare fut un peu long dans le froid. La deuxième partie fût finalement écourtée pour que la journée ne soit pas trop longue.

Tout va bien, je vais à mon rythme, il en sera ainsi jusqu’à la 8ème étape, je me maintiens dans le haut de la 2ème partie du tableau, pas bon mais pas mauvais, c’était le but, survivre aux 8 premières étapes où le kilométrage était plutôt élevé.

Le seul point négatif durant les premières étapes fut le fléchage. La peinture bio avec la grosse pluie c’est pas top, pas assez de flèches. Puis ça s’est amélioré, moins d’égarements et d’errance pour le bonheur de tous.

60+89+77+81+71+79+91+82= 79km en moyenne par jour, de quoi faire de gros dégâts dans le peloton et la tête de course. Nous avons perdu un tiers des coureurs environ.

Pour moi, même stratégie que l’an dernier, laisser passer l’orage, laisser les autres s’user, et m’affuter pour la 2ème partie de la course, la patience est la meilleure des alliées et des qualités sur ce genre de courses, l’expérience aidant.

Après la 8ème étape j’étais 25ème je crois, du boulot si je voulais rejoindre les copains en tête et finir dans les 10.

Pendant ce temps, mes co-équipiers, bien meilleurs, se sont placés en tête de classement, ils gèrent parfaitement grâce à leur rythme régulier et à leur sagesse.

Comment se sont déroulées nos journées ? Toutes les mêmes, un rituel :

Nous nous levions 1h15 avant le départ,

Je préparais le ptit déj, nous déjeunions,

Puis Lapinou sortait les chiens

Elle déposait aussi mes bouteilles d’eau dans les bacs des différents ravitos pour la journée

Elle allait aussi à la pêche aux infos pour son parcours du jour

Pendant ce temps mes wc privés, puis je me préparais,

Puis la course démarrait.

Après la course douche, lessive,

Petit casse-croute, et sieste s'il restait du temps (pas avant la 9eme étape) jusqu'au diner,

Puis au lit vers 20h30 vu que l'on ne comprenait rien au briefing et je prenais mes dispositions pour tout type de parcours.

Bref une vie de moines, mais nécessaire pour ne pas s’éparpiller, ne pas être debout pour rien, optimiser au maximum la récupération pour le lendemain. Priorité à la course, nous sommes là pour ça.

Aux ravitos il y avait ce qu’il fallait, de toutes façons pour moi c’était 2 verres d’ice tea pour le sucre et une barre chocolaté un coup sur deux. Hormis au 4ème ravito où mon verre de vin rouge m’attendait, la french touch J. Sinon mes bouteilles d’eau oxysport m’accompagnaient toujours.

IMG_20170720_103811

Les diners étaient copieux, bons, rien à dire nous nous couchions chaque soir le ventre plein.

Les sites d’accueil toujours top, de la place pour se garer, relativement calmes, des douches au top avec réglage de température et toujours de l’eau chaude, grand luxe.

Et les parcours ? Oliver ne nous a rien épargné, nous avons eu tout ce qu’il était possible d’avoir :



De la plage, du train, du car, de la longue départementale, de la piste cyclable, du centre-ville, tunnels, escaliers, escalators, voie ferrée, du chemin, du champ, des vignes, de la forêt, des ruisseaux, des racines, de la montagne, des pierriers, de la glace, téléphérique… pas mal non ?

 IMG_20170723_083215

 


 

Allez passons à la 2ème partie de course, j’ai perdu 3 kg et je me sens de mieux en mieux, des prémisses de retour de forme sont apparues et m’ont mis en confiance.

J’ai beaucoup de retard sur mes concurrents mais rien de dramatique, j’ai 11 étapes pour attaquer et me replacer, j’adore ça chasser les places, ça me booste.

Et je change du tout au tout, je passe au Blitz (attaque éclair) en partant fort dès le top départ pour m’effacer de la mire de mes poursuivants et avancer à la fraiche tant que moi aussi je le suis.

Les 10km en 57’, le semi en 2h06, le 30 en 3h, forcément ça passe plus vite et ça me permet à 9-10h d’avoir déjà fait la moitié du chemin sur ces courtes étapes qui arrivent.

Ça paye et du coup je rentre dans les 2-3-4 premiers, je grignoterai ainsi jour après jour place après place, repartant ainsi inlassablement à la chasse. Bien entendu c’est épuisant et la récupération d’après course est d’autant plus importante. Il n’aurait d’ailleurs pas fallu que la course dure plus longtemps car j’ai eu mes limites sur la fin des 3 dernières étapes.

Pendant ce temps-là Lapinou faisait le suivi live, encourageait les coureurs, était appréciée des bénévoles de chaque ravito en échangeant avec eux, prenait aussi des photos, s’occupait des chiens, essayait de ne pas trop se perdre, a géré un dépannage, elle a vécu sa propre course d’accompagnatrice et fera d’ailleurs son propre récit.

Au final nous sommes bien arrivés à Garmish, base ultime, pour la dernière étape, ni plus ni moins qu’une étape de montagne. Bon il n’y avait plus rien à jouer au chrono alors la plupart des coureurs dont j’ai fait partie partaient pour une journée de plaisir, de rando.

Plusieurs horaires de départ au choix pour ces 24km, je choisi 7h et me retrouve donc avec Henry et Gunter, les 2 premiers, ainsi que Torsten, très bon marcheur, les 3 me confirmant qu’ils comptent y aller en mode rando. En entrant en montagne plus de fléchage, il fallait suivre des sentiers et chalets.

Une première erreur nous coutera 1 bon kilomètre, vite rattrapé, la deuxième par contre nous vaudra 6 km, une bonne heure au total mais peu importe, ç’aurait pu être pire si j’avais été seul, bien content de coller au baskets de ces 3 supers sportifs fort sympathique heureux de me montrer combien leur pays était beau, et effectivement cette étape était loin d’être facile mais somptueuse.

IMG_20170803_120928

Et nous finirons par arriver au bout, accueilli par le BOSS et les bénévoles, et mon verre de vin, géniale cette adorable attention, le TOP.

La partie obligatoire était finie, la course officielle, mais restait le point bonus, l’option ultime pour boucler entièrement le projet fou d’Oliver, un kilomètre vertical pour atteindre le St Graal, un truc de ouf commençant par 100 mètres de pierrier puis de la roche, un truc de ouf je vous dis, mais au final que c’était beau, énorme, magnifique récompense pour les yeux, QUE DU BONHEUR, et du réseau pour partager ce moment avec ma chérie.

IMG_20170803_123610

IMG_20170803_132636

IMG_20170803_140405

 

IMG_20170716_095633

IMG_20170803_140408

IMG_20170803_141547

Arrivé là-haut, redescente en téléphérique, puis en train pour revenir à Garmish, douche, diner et remise des récompenses. Nous avons été gatés.

IMG_20170803_145033

IMG_20170804_213348_385

Au classement final

 

  1. Platz: 138:05h – Henry Wehder (55)

..2. Platz: 141:00h – Günter Naab (26)

..3. Platz: 153:34h – Jean-Louis Vidal (30)

..4. Platz: 158:14h – Bernhard Munz (5)

..5. Platz: 161:47h – Lionel Revoire (31)

..6. Platz: 162:01h – Robert Miorin (33)

..7. Platz: 163:47h – Jean-Louis Valderrama (29)

..8. Platz: 165:41h – Wilma Dierx (11)

..9. Platz: 167:53h – Andreas Schulze (20)

10. Platz: 169:04h – Frank Wiegand (17)

11. Platz: 170:23h – Holger Hedelt (28)

12. Platz: 170:33h – Alwin Gumbrecht (61)

13. Platz: 171:43h – Alex Swenson (9)

14. Platz: 174:17h – Christian Münzing (4)

15. Platz: 177:26h – Jens Naujoks (3)

16. Platz: 179:43h – Ralf Ruppert (36)

17. Platz: 179:56h – Torsten Riemer (99)

18. Platz: 181:12h – Christian Stolovitz (27)

19. Platz: 183:52h – Stefan Daum (41)

20. Platz: 184:19h – Thorsten Gratzel (8)

21. Platz: 189:54h – Armin Storz (88)

22. Platz: 190:05h – Konrad Vogl (24)

23. Platz: 192:45h – Christian Maierhofer (18)

24. Platz: 194:26h – Fabrice Viaud (16)

25. Platz: 195:16h – Robert Wimmer (2)

26. Platz: 198:19h – Frank Buka (15)

27. Platz: 200:44h – Cornelia Rohwedder (19)

28. Platz: 201:27h – Manfred Kranz (68)

29. Platz: 205:16h – Harald Lange (37)

30. Platz: 205:33h – Frank Reichl (83)

31. Platz: 212:12h – Matthias Becker (34)

32. Platz: 215:50h – Georg Hilden (200)

33. Platz: 218:31h – Bernhard Bucher (51)

34. Platz: 219:33h – Frank Wooßmann (1)

35. Platz: 221:28h – Günter Liegmann (62)

36. Platz: 225:51h – Peter Böhm (52)

37. Platz: 227:52h – Hendrik Fenz (46)

38. Platz: 234:53h – Stephan Vogel (42)

39. Platz: 246:53h – Heike Pawzik (45)

40. Platz: 252:35h – Martin Ottersbach (39)

 https://drive.google.com/drive/folders/0B00v97__bfgJOWZiLUtORWVyck0?usp=sharing  (lien pour l'album photo en vous connectant avec votre compte google) 

Vous savez tout les amis, merci de m’avoir lu, merci de nous avoir suivi lors de ces 19 épisodes, merci ma Super chérie, et merci à mes enfants qui se sont occupés de notre maison en notre absence.

Merci aux bénévoles et à Oliver Witzke l'organisateur.

Très bientôt une nouvelle minisérie de 6 épisodes à Privas pour ses 6 jours de France J

IMG_20170716_085546

Posté par lapinouack à 16:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


26 mai 2017

La trilogie de Crocs-man Episode III L'Ultrathlétic Ardèche 208km

Pas facile… mais magnifique !

L'ULTRAthlétic Ardèche est une épreuve pédestre d'ultra marathon de 208 km se déroulant sur les routes du département de l’Ardèche à réaliser en moins de 36h00.
L'ULTRAthlétic Ardèche se compose de 2 boucles distinctes à enchaîner avec un passage devant la Mairie de Privas lors de la fin de la première boucle au 59è km.

Les boucles se composent ainsi :
- 1ère boucle : longue de 59,3 km avec un dénivelé positif de 1099 m.
- 2è boucle : longue de 148,7 km avec un dénivelé positif de 2861 m.
- Le dénivelé de l'ULTRAthlétic Ardèche est de 3970 m positif.
- 20 points de ravitaillement (CP) sur la totalité du parcours (environ un tout les 10 km).

 

boucles

 

denivele1denivele2

tableau-cp

Voilà le décors est planté, bienvenue en Ardèche, température annoncée +30° , plein soleil et peu d'ombre.

Une petite semaine après la Nove Colli se réaligner sur un autre 200 km était un pari osé mais pas vraiment voulu à l'origine.

J'ai optimisé entre ces 2 courses le moindre moment pour me reposer, je n'ai pas décroché mentalement, restant en mode course dans la tête, comme lors d'une course à étape.

Jeudi 25 mai étant férié, nous prenons la route vers 13h après avoir bien déjeuné. 2h de route, 200km, la porte à côté pour une fois.

Chez Gégé on est un peu en famille, on connait au moins au moins 2/3 des coureurs, perception du dossard et de la dotation puis un peu de repos avant la pasta du soir, il fait bien chaud.received_1383488018366817

Diner chaleureux entre amis FB_IMG_1497438898552

puis nous nous rendons près du lieux de départ sur un grand parking pour passer la nuit.

received_1383487998366819 ce sera le premier ultra pour Mooky :)

Réveil à 5h, petit déj de pain d'épice offert par l'ami Régis, je m'équipe de tout ce qui est obligatoire, soit : une veste, une frontale, une lampe à main, des piles de rechange, 500 kcal de gels et barres, 1 litre d'eau en 2 bouteilles, mon téléphone chargé, et chasuble fluo de ma première Transe gaule qui a fait depuis toutes les campagnes. Le tout dans une ceinture porte bidons bien pratique. Pantalon long de Batman qui a déjà fait les 2 ultras précédants (je suis le seul en long) , tee shirt TG et chapeau de paille, on ne change pas une équipe qui gagne.

FB_IMG_1497438888740

FB_IMG_1497438913145

Allez go c'est parti pour la première boucle de 59 km. Je pars à bonne allure, j'aime bien, après ma vitesse se cale seule. Je suis malgré tout doublé, certains sont plutot optimistes ou inconscients, la route est longue, c'est à la fin que l'on comptera "les morts", je l'ai bien vu sur les 2 précédentes courses. 

 Tout va plutôt bien hormis une erreur de bifurcation vers le 30ème je crois, qui me vaudra 3 km de bonus et une 1/2 heure, ça fait jamais plaisir mais c'est pas grave, ça fait partie du jeu.Du coup je me retrouve dans les derniers, ca casse le rythme. 8h12 aux 60km, 4ème plus mauvais temps mais dans le cut off. ma super chérie m' a trouvé une glace,  un bon gouter, et un coca bien frais.

En descente j'ai bien senti les quadris douloureux, si je veux continuer sans contracture paralysante, j'ai intérêt à me protéger, j'opterai dès que possible pour de l'elasto serré autour des cuissots pour bien tenir les muscles et éviter les chocs et secousses, ce ne sera pas la première fois, c'est une solution efficace. Sinon tout va bien, pas plus de fatigue que ça.

 

FB_IMG_1497438932677  mon Lapinou omniprésente <3

IMG_20170526_084627

IMG_20170526_093424

IMG_20170526_100645

IMG_20170526_121616

IMG_20170526_124214

 

IMG_20170526_160846

IMG_20170526_160853

Superbe cadre pour cette balade.

IMG_20170526_163259

IMG_20170526_163544

IMG_20170526_193457

IMG_20170526_200855

IMG_20170526_200901

14h55 pour les 100 km, pas de record du monde mais je vais parfaitement bien. Il fait meilleur à présent. 24 abandons déjà, nous sommes passés de 73 à 48, oups !!!  D'où l'impression de courir seul qui n'est pas qu'une impression. Pas grave, la communion avec la nature et le run me va bien.

Nveau alimentation et hydratation je bois mes 500ml entre chaque ravito et même un peu plus dans l'après midi où il faisait plus chaud. En solide au ravito du pain lorsqu'il y en avait, une valeur sure. et recharge en sucre avec coca, ou carrés de sucre dans mon eau quand je saturais en coca. j'ai mangé mon bol de salade de  pates .

IMG_20170526_202128

IMG_20170526_211153

Apres la rudesse de la journée arrive la difficulté de la nuit, l'autre juge de paix où pas mal succomberont aussi. C'est toujours un passage difficile pour moi, lutte acharnée contre le sommeil, je me surprendrai encore souvent à dormir en marchant, les paupières sont si lourdes.

Mais une fois encore les cut off ne me permettent pas de m'offrir ce repos. Grande chance pour moi j'ai rejoint dans la soirée Mimi et Bernard, ils seront mes lumières du port, je suivrai leurs loupiotes pour ne pass me perdre et m'échouer. Mais malgré tout il me faudra un micro sommeil, c'est trop dur.

J'avais pris 8 minutes à la Nove colli, ce seront 5 minutes cette nuit là sur ce ravito où une salle avac des lits de camps nous tendaient les bras.

J'y retrouve bon nombre de camarades.

J'ai la chance de savoir m'éteindre et me mettre en charge, pouvoir redoutable en ultra. Le temps de me déséquiper et Top chrono, mon Lapinou veille. J'entend tout mais peu importe, les yeux sont fermés, je fais le vide.

FB_IMG_1497438963756

FB_IMG_1497438986983 William m'a appelé Robocop en me voyant  me relever tel un robot.

C'est rechargé on repart.

FB_IMG_1497438996598 Il a encore l'oeil vif le Crocs non?

Km 140 22H36, avant dernier temps mais toujours en piste et dans le cut off.

Concernant les cut off, j'aime bien ça, ça booste, ça agite l'adrénaline, j'ai trouvé juste ceux de cette course.

Je rattraperai une fois encore mes ultras amis Mimi et Bernard et nous nous tiendrons compagnie jusqu'à l'aube. 

Le lever du jour c'est la résurrection, incroyable cette magie qui s'opère, ce miracle qui fait passer cet état desomnambule pour attaquer une nouvelle journée.

Il ne reste qu'une cinquantaine de kilomètres, le plus dur est fait, pour moi c'est gagné, il ne reste plus qu'à rentrer. GOGOGO

C'est donc ainsi que je fausse compagnie à mes camarades et que je file, d'autant plus qu'une grande descente se profile, je vole !!

IMG_20170527_070640

IMG_20170527_092752

IMG_20170527_093005

received_1383485808367038 received_1383485861700366

received_1383486125033673

received_1383487121700240 mon équipe de choc

received_1383487125033573

 

received_1383486308366988

7 coureurs de plus auront abandonnés dans la nuit.

Lors des derniers ravitos je remonterai 5 ou 6 coureurs, je me sens bien, la journée s'annonce encore plus chaude que la veille et je ne veux pas trainer, mes jambes me le permettent.

Les derniers kilomètres seront mémorables dans Privas, une successions de belles côtes interminables, un beau clin d'oeil de l'organisation pour conclure cette belle course exigeante. Voici l'arche au bout de la ruelle, c'est fini, j'ai remporté mon pari , on peut enchainer 2 courses de 200km , je suis super heureux.

 received_1383485758367043 le team VALDER a vaincu

received_1383258321723120

Un grand merci à ma chérie, à ceux qui m'ont encouragé sur le live FB de Lapinou.

Bravo à tous les finishers et participants, Mention spéciale à super MIMI

BRAVO et MERCI à Gérard SEGUI omniprésent tout au long de la course, aux bénévoles qui ont été au TOP, à Agnes l'ultra photographe, à Thibaud l'ultra supporter.

Je me suis régalé, j'ai tenu le coup, pas plus fatigué que les autres finalement, il suffisait de ne pas y penser.

Je pourrai dire que j'ai travaillé le foncier. Et j'en aurai bien besoin mi juillet pour traverser l'Allemagne.

Merci de m'avoir lu, portez vous bien.

Récap de cette trilogie annoncée:

01/05/2017_ Ultra Milan San Remo: 285km,  1778 D+, en 48h maxi ........47 partants / 18 rentrants / 14ème en 47h36

21/05/2017_ Nove Colli: 202km, 3220 D+, en 30h maxi..........127 partants / 63 rentrants / 28ème en 28h19

26/05/2017_ Ultrathlétic Ardèche: 20km, 3970 D+, en 36h maxi...........73 partants / 27 rentrants / 18ème en 33h10

 

received_1383486455033640

received_1383486471700305

received_1383487238366895

received_1383487275033558

received_1383487488366870

Posté par lapinouack à 06:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 mai 2017

La trilogie de Crocs-Man , EPISODE II , La NOVE COLLI

Bonjour les amis,

3 semaines après l'Ultra Milan San Remo, nous voici de retour en Italie pour une autre grande classique de l'Ultra, la NOVE COLLI. 

Au programme 202,4km et 3220 m de D+

profil

 En route pour Cesenatico 768 km, 8 heures de route après le boulot, nous arrivons sur place à 2 heures du matin, conditions idéales avant de partir pour 30 heures de course quoi. Petite nuit à l'arrière de la voiture et au matin vers 8h nous allons rejoindre les autres coureurs à l'hotel qui en loge la plupart.

Petit déj, des retrouvailles. Nous sommes très bien accueillis par Mario Castagnoli l'organisateur.

Puis nous allons un peu balader.

IMG_20170520_073131

IMG_20170520_073138

IMG_20170520_073314

IMG_20170520_073322

 Le ciel est couvert, orageux.. nous ne souffrirons pas de la chaleur.

Je me sens plutot bien, en 3 semaines j'ai bien eu le temps de récupérer. Du sommeil pour rattraper le déficit, du repos, un peu de marche.

Nous nous rendons au musée de la marine où auront lieu la remise du dossard pour les retardataires, le briefing, et le départ .

Nous serons 4 français dont l'ami Hervé Bec, retrouvailles également avec le team organisteur de l'ultra Milan, Angelo joue le doublé aussi, Stefano en solo ce coup ci, et nous retrouvons aussi Hans, autre coureur de la Loire intégrale

18698241_10211034639800382_9048780310264824678_n

18581708_10211034638720355_5858060954462725970_n

18622382_10211034640360396_3585909142816014767_n

18622607_10211034639320370_4607028955005668196_n

18622686_10211034636920310_6295310677521195166_n

18664298_10211034638400347_5843852695693073189_n

18670892_10211034637680329_4800566095474321115_n

18671217_10211034637480324_3530126859174821268_n

18698493_10211034637280319_5734849987311509566_n

IMG_20170520_104516

IMG_20170520_111034

 

30 heures donc pour boucler ce périple valloné de 202 km, c'est plutôt serré , mais c'est aussi ce qui relève le niveau de cet ultra.

-          Rendez-vous: à 10 heures dans la salle du conseil pour un briefing et un amical bonjour du Maire.

Dossard 41 pour moi. Mon Lapinou comme un poisson dans l'eau retrouve aussi des suiveurs de Milan, tout va bien :)

-          Départ : au canal près du chemin de fer à 12 heures avec appel et contrôle des numéros de tous les concurrents, un après l'autre, c'est sympa.

           Nous serons 127 à nous élancer sur cette aventure.

Avant de partir une prière reprise par tous et la bénédiction du prêtre, je trouve ça super.

 

-          Les premiers 21,5 Km sont neutralisés en environ 2 heures. Sur ce tronçon n’est pas permis, à cause de raisons de sécurité, de doubler la voiture du juge de la compétition. Au pied de la première rampe on donnera un nouveau départ à 14,00 heures.

-          Temps éliminatoires :           Pieve di Rivoschio    (   57,6 Km. )             7,45 heures

-                                                   Barbotto                    (   84,4  Km )           12,00 heures

-                                                   Ponte Uso                 ( 101,2 Km.)            14,15 heures

-                                                   Perticara                    ( 116,2 Km )             17,00 heures

-                                                   Pugliano                    ( 136,6 Km )             20,15 heures

-                                                   Ponte Uso                 ( 158,1 Km.)            23,15 heures

-                                                   Gorolo                       ( 172,4 Km )            25,45 heures

-                                                   Savignano                  ( 186,8 Km )            27,45 heures

-                                                   Arrivée                       ( 202,4 Km.)            30,00 heures

 

Allez GO pour un semi d'échauffement, c'est toujours ça de pris.

Forcément, lorsque l'on a fait quelques semaines avant 285 km, cela aide à relativiser les distances, on est plus fort dans sa tête, et il n'y aura qu'une nuit. Quoi qu'il en soit il ne faut pas s'emballer, même si je pars pas très lentement, il y a des avions devant.

Je ne sais pas ce qui s'est passé dans la première quinzaine, nous sommes mal éguillés et prenons donc une mauvaise direction, un vélo de l'organisation nous rattrape et nous fait faire demi-tour, et les premiers se retrouvent derniers. 2 km de bonus YOUPI.

Allez c'est pas grave on rentre dans les rangs et c'est reparti. Lorsque j'arrive au ravito du 21 le 2ème départ a déjà eu lieu, je n'ai pourtant pass trainé. Quelques succulentes fraises, un peu de pain, et je repars donc. 

Je me sens bien, à l'aise, à mon rythme, en mode marche rapide dans les montées, jouant au yoyo avec ceux qui veulent à tout prix courir et calent en chemin. Je suis bien plus régulier dans ma progression, avançant invariablement, la marche ça marche !

18H48 CP1, une petite heure d'avance, tout va bien.. Vers 21h une averse que j'avais vu venir, pancho et chapeau pour me protéger. 

De beaux paysages, c'est la campagne. Cela me rappelle l'Ardeche.

540006_10211034650360646_9146049436284028109_n ma super chérie toujours là 

 

18581470_10211034659560876_5251716826351732612_n

18581866_10211034647280569_8865880523641875161_n

 

 

Vers 21h  la nuit tombe.

18581708_10211034651760681_1887742368399706978_n

18581944_10211034651320670_389821514651240199_n

Mon Lapinou m'a trouvé une pizza et une glace à la menthe, trop bien, trop bon. C'est bon la pizza, ça apporte de tout, c'est un plaisir à manger. Bon je ne sais pas si tous les coureurs supporteraient, j'ai la chance de pouvoir manger de tout , estomac bien accroché.

BARBOTTO, CP2, 85km, il est 22h55. toujours une heure d'avance. il continue de pleuvoir mais il ne fait pas froid. 

Pas de répis sur ce tracé, pas de plat.

Allez GO je ne traine pas à chaque ravito, j'annonce mon dossard, je scrute la table pour voir si quelque chose me fait envie , je prend et repars, je n'aime pas trop m'arrêter et squatter le comptoir comme certains le font.

CP3, 13H27 de course pour 101 km , 45 minutes d'avance sur la barrière. 

Les coureurs italiens sont plutôt impudents, beaucoup n'ont pas de frontale ni gilet fluo et certains accompagnateurs sont habillés en noir. 

Surtout que dans la soirée des cyclistes se faisaient le parcours en reconnaissance pour le lendemain.

Rappelons le la Nove colli est avant tout une classique cycliste italienne connue et reconnue comme la Milano.

Pas de douleur ni blessure, un peu de fatigue bien-sur et le D+ qui m'ont fait perdre 15 minutes sur mon avance . Je suis serein mais pas de marge pour me reposer.

Je prendrai toutefois 8 minutes de sommeil vers 3h35, dormant debout depuis un moment.

Vers 4h du matin c'est le brouillard qui remplera la pluie.

La nuit et la pluie incessante semblent avoir fait des dégats dans le peloton.

CP4 à 4h20, Perticara, 116,2 Km, pour un cut off de 17,00 heures, soit 40 minutes d'avances. 

J'ai plutôt bien géré la nuit, limité les dégats, il ne reste plus qu'à attendre le levé du jour magique pour que le corps se réveille et reparte à meilleure cadence.

18582521_10211034649280619_8740828689439339893_n

18619973_10211034653000712_3666447002195504475_n

18664368_10211034644760506_3748115329466146346_n Mon Assistanza toujours au top, elle a du mérite vraiment !!!

18664631_10211034644320495_3340927971580103680_n ici avec PoPoF , joie de vivre incroyable, un super camarade de route

18700149_10211034660720905_6775263142292050843_n hein quoi je souffle? mais non je respire.

En tous cas je trouve TOP ce pantalon , ni chaud ni froid, trop bien.

Les collines passent et les kilomètres défilent, 6h du mat, 7ème colline.

CP 5 à 7h45, Pugliano , 136,6 Km. cut off  20,15 heures soit 30 minutes d'avance. Ce n'est pas grand chose mais je sais que ça va le faire, le jour m'a rallumé, je suis gonflé à bloc! 

8H46 au pied du 8ème col 

IMG_20170520_145628

IMG_20170520_151521

IMG_20170520_174046

IMG_20170520_181429

 

11h15, il reste moins d'un marathon , facile :) 

le CP6 est bien passé , Ponte Uso ( 158,1 Km.) en 23,15 heures maxi.

les vélos sont là à présent, le soleil aussi.

11h52, dernière colline, pas des moindres en lacets, il faut faire avec les vélos et bien calculer où se mettre.

18582069_10211034661400922_3337687068068086162_n

 

IMG_20170526_073208

IMG_20170526_073212

IMG_20170526_080020

CP7 au sommet, Gorolo ( 172,4 Km ) , cut off 25,45 heures

CP8 en bas , Savignano ( 186,8 Km ) , 26h30 de course pour un cut off de 27,45 heures, je me suis refait la cerise, je grignotte des places en remontant des concurents qui gèrent la fin de course et leur avance sans résistance. 

Moi je prend ce qu'il y a à prendre au classement comme je l'avais fait avant d'arriver à San Remo la dernière fois.

Je suis boosté par le peu de kilomètres qui restent, la balade du chien, dès que je vois un coureur je vais le chercher, j'en aurai pris une douzaine au final, et puis voilà , les 2 derniers kilomètres sont annoncés, comme sur marathon, les plus longs, ceux que l'on ne voit pas passer. Des zig, des zags, la sono au loin, ça s'anime, dernière ligne droite et l'arche au bout, le public est là, Hervé Bec est là, Mario l'organisateur me tend les bras, et bien entendu ma Super Chérie qui appelle son Jean Lou !! 

Le doubletto, je l'ai fait, je suis heureux

18582520_10211034663360971_5564631364416353070_n

18620398_10211040678791353_4585354695057446749_n

18664192_10211034663840983_6597733771139232580_n

Je souffle un peu, un massage et retour à l'hotel pour profiter de la douche d'Hervé et Jean Pierre avant de repartir car la route est longue et il faut rentrer.

63 rentrants finalement sur 127 partants, 28h19 pour 30h maxi, contrat rempli.

Merci à tous ceux qui m'ont suivi grace au live de Steph, merci de m'avoir lu.

Il y a eu un doubletto, y aura t'il un tripletto? Vous le saurez dans le dernier épisode de la Trilogie de Crocs-man :)

 

CLASSEMENT FINAL

20-21 / 05 / 2017 

Partenti: 127 Iscritti: 145 

Class Cognome Nome nazionalità tempo
1 Guajardo Brenda U.S.A. 21h 21' 15"
2 Placucci Nicola ITALIANO 23h 34' 12"
3 Galassi Andrea ITALIANO 25h 07' 25"
4 Nalesso Stefano ITALIANO 25h 19' 29"
5 Tallarita Antonio ITALIANO 25h 45' 12"
6 Costi Fabio ITALIANO 26h 06' 16"
7 Munaretto Gianni ITALIANO 26h 06' 25"
8 Mazzi Marco ITALIANO 26h 35' 14"
9 Crepaldi Maurizio ITALIANO 26h 37' 14"
10 Boiano Roberto ITALIANO 26h 42' 10"
11 Bernasconi Michele SVIZZERO 26h 45' 22"
12 Mastrodicasa Marcello ITALIANO 27h 01' 15"
13 Mammoli Antonio ITALIANO 27h 02' 25"
14 Olivi Alessandra ITALIANA 27h 03' 20"
15 Trevisan Sara ITALIANA 27h 05' 25"
15 Cislaghi Angelo ITALIANO 27h 05' 25"
17 Grandi Stefano ITALIANO 27h 10' 27"
18 Mazzini Cristian ITALIANO 27h 12' 30"
19 Marzorati Roldano ITALIANO 27h 14' 32"
20 Debenedictis Michele ITALIANO 27h 15' 12"
20 Bartolini Nerio ITALIANO 27h 15' 12"
22 Guazzo Raffaele ITALIANO 27h 25' 03"
23 Pender_Cudlip Pete INGLESE 27h 41' 21"
24 Coras Riccardo ITALIANO 27h 44' 10"
25 Zapponi Luca ITALIANO 28h 00' 10"
26 Spinelli Giovanni ITALIANO 28h 03' 30"
27 Ravioli Paolo ITALIANO 28h 16' 10"
28 Valderrama Jean_louis FRANCESE 28h 19' 25"
29 Masiero Domenico ITALIANO 28h 23' 13"
30 Pirazzini Maurizio ITALIANO 28h 27' 28"
31 Vit Rolando ITALIANO 28h 29' 20"
31 Dalla Torre Italia ITALIANA 28h 29' 20"
33 Vitelli Marco ITALIANO 28h 30' 10"
34 Lambert Jean_Pierre FRANCESE 28h 35' 05"
35 Caroti Fabio ITALIANO 28h 42' 10"
36 Galfione Domenico ITALIANO 28h 56' 25"
37 Bolzacchi Luciano ITALIANO 29h 00' 30"
38 Baldi Monica ITALIANA 29h 01' 25"
38 Poponesi Filippo ITALIANO 29h 01' 25"
40 Aspromonte Angelo ITALIANO 29h 02' 13"
40 Baccini Luca ITALIANO 29h 02' 13"
40 Sacanna Massimo ITALIANO 29h 02' 13"
43 Ardagna Damiano ITALIANO 29h 04' 20"
44 Favia Domenico ITALIANO 29h 04' 26"
45 Dalbard Marco ITALIANO 29h 05' 30"
45 Costantini Delia ITALIANA 29h 06' 30"
47 De Caria Franco ITALIANO 29h 06' 17"
48 Marcante Marco ITALIANO 29h 07' 25"
49 Filonzi Giancarlo ITALIANO 29h 09' 10"
50 Aiudi Luca ITALIANO 29h 09' 15"
51 Agostini Giancarla ITALIANA 29h 16' 22"
52 Viezzi Manuel ITALIANO 29h 20' 05"
53 Cannito Francesco ITALIANO 29h 20' 15"
54 Fortese Paolo ITALIANO 29h 20' 45"
55 Feltrin Antonella ITALIANA 29h 21' 30"
56 Cilino Armando ITALIANO 29h 24' 16"
57 Rotondella Giovanni ITALIANO 29h 30' 15"
58 Piraccini Tiziano ITALIANO 29h 31' 05"
59 Bucciol Marco ITALIANO 29h 33' 10"
60 Donegà Diego ITALIANO 30h 15' 24"
61 Molteni Stefano ITALIANO 30h 15' 27"
62 Di Giorgio Giuseppe ITALIANO 30h 15' 30"
63 Rocchi Aurelia ITALO-MOLDAVA 30h 22' 20"
63 Ferrara Antonietta ITALIANA 30h 22' 20"
63 Casoni Roberto ITALIANO 30h 22' 20"
63 Moneghini Fulvio ITALIANO 30h 22' 20"
63 Villani Gerardo ITALIANO 30h 22' 20"
63 Belnome Michele ITALIANO 30h 22' 20"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par lapinouack à 12:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 avril 2017

La trilogie de Crocs-Man, EPISODE I , ULTRA MILANO SAN REMO 2017

Bonjour les amis,

Eh bien voilà c’est fait, c’était mon objectif majeur de l’année, finir cette course hors normes.

Quelle course ? L’ULTRA MILAN SAN REMO.

photo1

 La course officielle la plus longue d’Europe, 285 km non-stop à boucler en moins de 48H, inspirée de la fameuse grande classique course cycliste italienne dont nous emprunterons le tracé.

photo 2

 Pour accomplir ma tâche, dès le début d’année je me suis mis au boulot, une première pour moi je crois. Quasi 90 km de moyenne par semaine de marche et de course à pied durant 17 semaines soit +1500 km, dont 6 marathons aux chronos encourageants sous les 4 heures et bien mieux jusqu’à 3h35, ce que je n’avais pas fait depuis fort longtemps.

photo 3

 Franchement je pars gonflé à bloc à Milan accompagné de ma super chérie accompagnatrice, douter c’est commencer à échouer, et je n’ai aucun doute. Le voyage se passe bien et nous arrivons pile à l’heure pour le briefing en anglais.

photo4

photo5

photo6

photo7

photo8

Il n’y a pas à dire, les organisateurs sont les champions de la com et du merchandising, elle a tout d’une grande cette course ! Accueil chaleureux et remise du dossard fort sympathique.

photo18 What else?

S’en suit un diner au restaurant de l’hôtel avec notre compatriote français Luc Valzer et son accompagnateur puis une bonne nuit de repos dans notre voiture aménagée pour l’occasion, ce sera loin d’être la première fois entre Transe Gaule et Loire Intégrale.

Le lendemain matin une navette nous mènera au départ. Là aussi tout est prévu et en grand pour les 47 coureurs qui prendront le départ. Départ prévu à 10h, nous avons le temps de prendre un bon petit déj dans un café .

photo9

photo10

photo11

photo12

photo13 lave mains du café, sympa non ?

 

L’occasion aussi de retrouver l’Ami Stefano de la Loire Intégrale avec qui je m’étais battu pour la 3ème place.

départ mon secret !

photo14

photo15

photo16

photo17

Il fera la course en relais et son équipe gagnera haut la main. Allez passons aux choses sérieuses 56 km et 7h pour atteindre le premier CP J’ai opté pour un départ plutôt rapide, créditer du temps sur les 2 premiers CP pour pouvoir me reposer ensuite.

etape1

plan (1)

Donc 6h pour la première étape, car c’est bien ainsi que je gèrerai cette course, step by step. Première partie très agréable le long d’un canal sur piste cyclable . Très agréable De bonnes sensations, chaque coureur prend sa place et Joao Oliveira le champion portugais abonné à la première place de l’épreuve s’envole à un peu moins de 12km/h. 5h49, tout va bien, je profite des 10 minutes d’avance pour me poser un peu.

photo19

photo20

photo21

photo22

photo23

 

photo24

photo25

photo26

photo27

photo28

IMG_20170506_153134_029

 

Allez on repart, 10h30 pour boucler les 68km de la 2ème étape,

plan (2)

etape2

il faut rentrer avant 3:30. Tronçon moins fun, de longues lignes droites, de la circulation, des échangeurs, des tunnels, pas facile et usant, fallait baisser la tête et avancer, avaler les kilomètres et ne pas chercher autre chose. Les 120Km sont passés, je serai pointé à 2h19, 10h19 de course.

Pas de photos rien à voir.

Mon Lapinou réalise mes désirs , me trouve une pizza à dévorer. Et oui on a des envies qui nous passent par la tête en courant, et quel bonheur quand ça se réalise. Un régal.

received_1359835274065425

received_1359835320732087

received_1359836174065335 trop bonne

Allez dodo, 1 bonne heure de sommeil pour mieux repartir et terminer l’ascension du col principal et sa descente de 10 km.

etape3

plan (3)

 

44 km pour atteindre ce CP 3. Ascension en mode marche, un peu de vent froid là-haut mais ça va, côte bien plus méchante sur le profil qu’en réalité. Steph nous trouve du café, elle se débrouille comme une chef, mais je le savais déjà que j’avais la meilleure suiveuse du monde. Sur course longue comme ça , il faut limiter les dégats la nuit et attendre le levé du jour qui est magique et remet la machine en marche.

IMG_20170429_223025

IMG_20170430_050338

 

Au petit matin je m’étais arrêté quelques secondes pour vider mes sabots et en m’appuyant sur le rocher ma frontale a éclairé cette petite Vierge Marie posée là. Elle veillait sur nous.

IMG_20170430_060622_4CS

IMG_20170430_061056

IMG_20170430_062357

Dans la descente je croise et recroise Aleksander le slovène, un gars très sympa. Il avance assez irrégulièrement et finit par filer. J’avance mais plus de marge de manœuvre avec mon heure de sommeil, il me reste 1h30 pour faire plus de 9 km.Je dois mettre le turbo, go go go mes jambes sont magiques, c’est plus que limite mais je sais que je ne peux échouer comme ça et que j’ai les jambes, plus que 3 km et j’accélère encore pour taper le check point 5 minutes avant la cloture, une grosse moitié de faite. 165 km, plus que 120 .Je ferai alors une nouvelle pause d’une heure. Nous avons atteint la côte, ça va être plus sympa à présent.  

etape4

plan (4)

 

Cette partie est fort agréable, un régal. Du monde, il faut slalomer dans la foule mais plusieurs personnes voient nos dossards et nous encouragent, il connaissent la course, c’est sympa.

IMG_20170430_104057

IMG_20170430_104101

IMG_20170430_104653

IMG_20170430_104701

IMG_20170430_105627

On se croierait sur la corniche à Marseille.

IMG_20170430_111359

IMG_20170430_122153

IMG_20170430_123419

IMG_20170430_123937

IMG_20170430_124004

 

IMG_20170430_130448

IMG_20170430_130456

IMG_20170430_131418

IMG_20170430_135336

IMG_20170430_152122

Petite parenthèse récréative, ce groupe d’artistes qui jonglent, s’amusent comme ce funambule suspendu au-dessus de la mer, BRAVO.

IMG_20170430_200910

IMG_20170430_200926

En m’arrêtant quasiment 2 heures dans l’après-midi, voyant que je n’avançais plus suffisamment, j’arriverai au bout du CP CP4 à 22h17 pour 22H30 maxi. Je flirte un peu avec les barrières mais sans crainte hormis celle de me perdre un peu trop. Heureusement que j’avais rentré la trace dans ma montre dont je suis très content d’ailleurs car elle aura duré 32h30 en paramètre optimisé ma suunto ambit3 run.

received_1359836144065338

Bon du coup la nuit va être longue. J’ai retrouvé l’ami Angelo en partant du CP4, lui n’a toujours pas dormi, nous allons nous soutenir toute la nuit, à 2 c’est mieux. Et elle ne sera pas de tout repos cette nuit, très vallonnée, des montées interminables. On en avait franchement plein les pattes mais on a rien lâché. Les hallucinations apparaissent, j’avais déjà connu ce phénomène lors de mon Ultr’Ardèche, rien de méchant on s’y fait. Seul je me serais payé une heure de sommeil supplémentaire mais Angelo ne veut pas faire de pause.

 

etape5

plan (6)

 

 

IMG_20170501_004709

IMG_20170501_015025

IMG_20170501_015033

IMG_20170501_015036

IMG_20170501_020342

Tant pis je prends sur moi. Je pars du principe que lorsqu’on avance à 5km/h on n’est plus productif et que mieux vaut faire une pause et repartir à 8km/h ensuite, c’est ce que j’ai fait jusque là. Je retrouve mon Lapinou tous les 5km, qui m’offre un plateau de salé sucré solide et de l’eau, coca, monster et powerade, c’est dur aussi pour elle. IL nous faudra la nuit pour faire un gros marathon mais nous avons survécu. Le jour se lève enfin et une nouvelle fois la magie opère, alors que nous dormions quasiment debout, vascillant, la lumière du crépuscule nous réveille, nos corps se rallument. Il reste une vingtaine de kilomètres , nous jardinons un peu pour trouver la fameuse piste cyclable qui nous mènera au Nirvana. Il commence à pleuvoir. Le temps qu’il nous reste et la distance à parcourir m’inquiète un peu. Je questionne Angelo dont la montre fait des extrapolations sur l’heure d’arrivée et là il me dit qu’il est prévu que nous arrivions à 10h10 !!!! Ah mais ce n’est pas possible ça, il faut rentrer avant 10h00. Voyant Angelo un peu désabusé, je lui dis GOGOGO et je me met à accélérer, c’est la claque que j’attendais, il pleut très fort, la piste est inondée, de l’eau jusqu’aux chevilles parfois, et ce profil toujours montant. Mais rien ne m’arrêtera si près du but, je continue d’accélérer et remonte des concurrents qui marchent, je les salue et passe mon chemin, en doublant ainsi 4 dont la coureuse italienne et l’ami slovène. Je croise aussi des finishers qui viennent chercher les derniers, surpris par ma vive allure, et enfin je vois au loin les drapeaux de l’UMS17,

fin (1)

Trop bon, je vole, super heureux, je cherche ma chérie, les encouragements pleuvent, je tape la main des organisateurs qui m’accueillent et me disent d’aller toucher l’eau pour stopper le chrono, trempé pour trempé j’y vais à 2 crocs, et prend dans mes bras ma chérie, l’émotion monte monte, trop bon nous l’avons fait, je suis finisher, je suis le premier français finisher !!

fin (2)

fin (3)

fin

Merci à ma chérie qui a été au TOP une fois encore, et merci à vous tous qui nous avez suivi et encouragé, vous avez été géniaux vraiment. Merci.

classement Milan

 

14/47 partants, 18 rentrants, ça fait pass lourd au final. J'ai dormi quasi 4h alors que beaucoup ont fait non stop durant 48h

IMG_20170412_215207_978

 

petit galon à accrocher à mon chapeau , joli non ?

IMG_20170502_102158

IMG_20170502_181250

Posté par lapinouack à 10:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 juillet 2016

Etoile Savoyarde 2016

 L'ETOILE SAVOYARDE 2016

L'étoile c'est ça :    

 

Bonjour les amis,

Me voici de retour, ça faisait longtemps, je n'ai même pas encore publié mon récit de la Loire intégrale 2015 et nous voici déja presque un an plus tard..

Nous voici en Savoie chez les Codet pour participer à l'Etoile Savoyarde, à MYANS. 6 étapes autour de ce village avec retour au bercail tous les soirs.

L'année et la préparation ont été chaotiques, Une blessure au hand et plus récemment un déménagement ont réduis à néant mon compteur kilométrique, Sur les 35 derniers jours je n'ai pu courir qu'une quarantaine de kilomètres en 5 sorties, autant dire rien. 

Plusieurs courses annulées mais celle ci était l'occasion de me remettre dans le bain en vue de la Transe Gaule prévue en aout.

C'est sans mon Lapinou que je ferai cette course, une première.

J'arrive le dimanche en fin d'après midi vers 17h, la base se trouve face à la mairie de Myans.

Je me gare dans les vignes à côté de l'ami William, c'est sa première course à étapes mais il est chaud bouillant, il a fait une belle saison.13533125_10208197545434796_1390363563461238544_n Le Lapinou Crocs mobile c'est le fourgon blanc

13532872_10208197546354819_4303278198123177063_n

Puis direction la salle pour la remise des dossards et présentation des coureurs.

De nombreuses têtes connues, des amis, la famille ultra quoi. Un Grand hommage est rendu à Jean Jacques Moros, immense champion disparu, sa maman Monique est là, elle courra aussi.

 

 

13599860_10208197838522123_2780483378076295510_n

13592298_10208197835042036_4784900872232726010_n

 

Après la distribution et le briefing s'en suivent apéro et un bon repas, puis au lit pour une bonne nuit de sommeil et un réveil à 5h30 pour petit déj à 6h et départ à 7h.

 

Comment se passe une journée (toutes en fait) :

- réveil 5h30 pour wc (primordial)

- ptit dej 6h00

- préparation 

- brieffing à 6h50

- top départ 7h00

- arrivée dès que possible

- bière d'arrivée (le BONHEUR)

- douche

- s'allonger jusqu'à l'apéro et sieste 1h minimum

- Apéro 18h

- Diner 19h

- Au lit 20h30

 

 

 

ETAPE 1

13599816_1098098730239082_889472888225431578_n

 56km et 1296 m de D+ une bonne petite mise en jambes. 

 

d c'est par là, suffit de suivre le super fléchage, parfait rien à dire

e

c

g

j

f

h

l

k

m

  Super Russel 

n

 

 

b Le comité d'accueil à l'arrivée

 

 13438878_10208204373365490_1091176192897834515_n Pas trop mauvaises sensations pour un 56km de reprise.

C'est parti très fort devant, un milieu de tableau me convient bien. 

1h35 premier ravito 15km

3h10 deuxième ravito 25km
4h  troisième ravito 35 km
5h40  quatrième ravito     46 eme km  
arrivé 6h56'56 dur à partir du 35eme    8,06 de moyenne  , beaucoup marché  
20 eme sur 38 

De beaux paysages, de belles cotes, un régal.

 

a  Repos dans mon fourgon, ROYAL , optimisation du temps de récup, ne pas perdre de temps ni d'énergie sur ces courses à étapes, après la ligne d'arrivée il faut déjà penser au lendemain.

ETAPE 2

 k

b 6h50, briefing

e

 

g

 

 

a

d

 passage nature sur cette étape,

pas vraiment un grand plaisir pour mes pieds

i

 

c la petite maison dans la prairie

l  la Vierge dorée, signe que nous n'étions pas loin de l'arrivée

h la bière de l'arrivée, la meilleure

 

j Encore une agréable étape, le paradis pour les amateurs de D+ sur route

 

classement etapre 2  on est rentrés dans le vif du sujet après la "petite" étape d'hier

 

à R1 13,5km 1h40. ça grimpe

R2 3h05 24 km 
R3 4h10 32 km

R4 44 km, 6h00

R5 54 km. 7H8 
Arrivé, 8h29'26

 

ETAPE 3

13567220_1099331703449118_9203853261223778640_n

etape 3 c  f

 

Mon corps reprend le rythme, je me sens de mieux en mieux, ce rythme il commence à le connaitre avec mes courses à étapes déjà courues, il est imprimé dans mes fibres , dans ma tête.

 

 

etape 3 a

etape 3

 

 

etape 3 e

etape 3 f

etape 3 b

etape 3 g

etape 3 f

etape 3 a

etape 3 c

 

etape 3

etape 3 i

 

etape 3 b  la plus petite étape en D+ , roulante

moins de D+mais de belles côtes et descentes.

R1  14,5   1H34
R2  25KM   2H55   pour le moment ça va
R3 35km 4H24  
R4   47km  6h
terminé en 7H15
19eme 
dur dur
j en ai bavé  mais je me suis accroché car  c etait la moins difficile, l occasion ou jamais, mais il a fait chaud et pas d ombre

 etape3

 ETAPE 4

13631443_1099857436729878_6654830790443917781_n

13600049_10208223525324277_8403672156965382618_n

13626341_10208223525124272_826948289996179749_n

 

13606730_10208223524604259_8105051412287357692_n

 

13590390_10208223528844365_5999434838750831846_n

13600214_10208223528684361_3419381589768645160_n

13600085_10208223528364353_5629675193922884855_n

13567474_10208223527844340_3425234316632639579_n

13590433_10208223527564333_4298035668876576449_n

 

13620308_10208223527204324_8956509869105950322_n

13615215_10208223527004319_7837850757608178973_n

 

13615012_10208223526404304_3419183272942720761_n

13620745_10208223526284301_4446197551185489340_n

13606752_10208223525964293_5512310043949584389_n

13567342_10208223525764288_4168330499690561565_n

13620195_10208223525524282_270272433685754786_n

 

 

R1 1h25 10,5

R2 20,5km 2h25
R3 29,5km 3h46
R4 40km 5h23
r5 49km 6h25
Arrivé  7h18'30

classement 4

13631652_10208223529084371_6984956750966693054_n (1)

 Je me suis fait plaisir, j'étais bien et me suis laché dans les longues descentes, à mes risques et périls

 r1 1h25 10,5

r2 20,5 2h25
r3 29,5 3h46
r4 40 5h23
r5 49 6h25
Arrivé 7h18'30

ETAPE 5

Encore une bonne nuit, je me sens plutôt bien , ça sent l'écurie , plus que 2 étapes ça devrait le faire.

13627005_1100408336674788_6010875802047218484_n

 

On démarre par une descente de 2 km avant de commencer l'ascension, ça grimpe fort et longtemps

Avant le 1er ravito vers le 14ème kilomètre une violente contracture à la cuisse droite ( vaste interne) se déclenche, certainement due aux descentes infligées la veille et à tous ces efforts cumulés après un mois d'inactivité.

Jambe quasi paralysée, je me traine jusqu'au R1, j'ai appelé entre temps mon Lapinou pour contacter un ami qui habite chambery et qui pourrait peut etre me mener de l'élacto pour me strapper et soulager la cuisse, limiter les secousses.

R1 13km 1h58

je traine ma misère, me faisant doubler par l'ensemble des coureurs, impuissant, gambergeant, analysant la situation
R2  3H28  23km5
10H43 voilà strappé , Super Julien n'a pas hésité entre 2 rendez-vous à me rejoindre au milieu de rien pour me dépanner, c'est GENIALEMENT TOP.
Encore merci LE BOUK
je peux juste marcher, descendre est insupportable, la journée va être longue surtout qu'elles sont aujourd'hui interminables.
je dois desendre à reculons
R3   32,6 km   5H29

13631572_10208235658867608_2017515372963126692_n (1)

13620803_10208235660387646_8198752340640197868_n

13599909_10208235660147640_9050464980307334443_n

 

13620843_1448556538503607_4424185943877019780_n

13567313_10208235659707629_7875534180425186620_n

13612298_10208235659387621_8938660139190100933_n

13615017_10208235658987611_7897470346646225863_n

 

R4  44,5  7H58
17H20 plus de montre
18h23  je suis cuit 11h30 de course, et c'est pas fini, plus de montre et bientôt plus de phone, plus de repères.
R6  encore 6km, faut bien rentrer pas le choix

 

 

 

 

13631554_1448559058503355_958498602246601173_n

 

 

13626330_1448559315169996_3549319728775681934_n  éprouvé mais heureux et fier d'être arrivé au bout

 

13631556_1448560498503211_5980813401098633135_n 

L'Ami Fred P m'aidera ensuite en allant chercher mes affaires pour la douche et en faisant préparer 2 sandwiches pour pouvoir aller au plus tot au lit.

 

13626636_944863818959317_2254118100019730595_n

 

  ETAPE 6

Inutile de vous dire que j'ai bien dormi. 56km et +d 800 au programme pour boucler cette Etoile, la contracture est passée mais les séquelles de 11h de marche forcée on laissé des traces, le muscle est blessé.

Je pars très prudemment en dernière ligne, marchant le premier km puis doucement je me surprend à trottiner. Ce sera le cas durant les 15 premiers kil puis la fatigue et la raison l'emporteront, ne pas réveiller la contracture, finir sans souffrir, profiter pleinement de cette dernière journée, chrono et classement importe peu aujourd'hui. 

tendon quadri un peu enflé normal avec ce que j ai forcé dessus 

je vais gérer tranquilou 
arriver au bout

13659032_10208246047407315_5723351869409655568_n

13612346_10208246047207310_4381738029145122069_n

13600121_10208246047047306_477934363636420103_n

13620056_10208246046927303_6677351408530529846_n

 

 

 

 

13620174_10208246047807325_4393842664183977882_n

 

13631633_10208246050087382_332053574782820776_n

13615329_10208246049367364_6894924478064513659_n littérature et fraicheur, quel fantastique endroit

13606910_10208246049047356_8064728261295081587_n

 

13606787_10208246048647346_4437292116946796499_n

13592696_10208246051927428_1153554517292886997_n

13599802_10208246051407415_4006137855051684157_n

13615470_10208246050647396_6622866790320106985_n

13606447_10208246050487392_7571353196567629713_n une cloche savoyarde

 

13620170_10208246052647446_2502430504718627456_n

13615266_10208246052527443_7933391077722787416_n

13627206_10208246052287437_653184836047079315_n

 

13606757_10208246052887452_7109628955594985420_n  la délivrance, plus que 2 km

 

 

13606777_945438932235139_3901648330849246516_n

 

tendon du muscle un peu enflé normal avec ce que j ai forcé dessus 

je vais gérer tranquilou 
arriver au bout
R1  15KM  1H50
R2  25KM 3H19
K30  4H09
R3   35Km 5H06
K41 plus que 15
je marche mais pas trop mal
R4  45,5  6H45  :)

 

 

13620033_10208246053207460_8266830323308334298_n  Merci à la Vierge dorée de nous avoir protégé

Pour cloturer cet évènement un bon repas et une remise des récompenses

 

le podium 

Les champions. Hugo St MARTIN est le WINNER .

 

Etre finisher me suffit amplement, j'en suis bien content, et l'occasion d'accrocher sur mon chapeau fétiche un nouveau galon souvenir (etoile à

branches) à côté de celui de l'ultr'@rdeche, de la Transe Gaule ¨et de la Loire Intégrale &.

 

 mon chapeau

 

Et voilà l'aventure se termine, une belle course bien rodée, une organisation au top, une super ambiance, BREF une course à faire et refaire , je vous la recommande.

Merci OXYSPORT pour la fourniture de mes super bouteilles

oxy

Merci de m'avoir lu. 

2 semaines après, muscle toujours douloureux, mais ça passera d'ici la TRANSE GAULE début aout, repos complet.

Et en ce moment mon Lapinou participe comme une grande sa première course à étapes à Moussan, 5 jours pour 250km, mais c'est une autre histoire qu'elle vous racontera elle même. Mais je suis fier d'elle après 3 étapes déjà bouclées.

 

Posté par lapinouack à 21:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


05 août 2015

Ma Loire Intégrale 2015

Ma Loire 2015 

logo aout2015 couleur (2)

 

 

Je n’avais toujours pas fait de récit de ma Loire 2015. Je n’ai en fait toujours pas réalisé  ce qui s’est passé, ce que j’ai réussi à faire. J’ai rêvé ? C’est ma 2ème grosse course à étapes et bien entendu je la ferai en crocs. 2 paires de prévues.

La Loire Intégrale est une balade de 1 025 km qui suit la Loire depuis sa source, à Mont Gerbier de Jonc (Ardèche), jusqu’à son estuaire à ST Nazaire dans l’Atlantique.

Sur le principe de la Transe Gaule, ce sont 17 étapes sur routes et sur pistes cyclables de la Loire à Vélo. 3 ou 4 ravitaillements sont assurés par l’organisation ;

 Chaque jour, hébergement en camping et restauration préparée par les organisateurs, des bénévoles experts au top.

 

Chaque soir nous prenions Lapinou et moi quelques minutes pour consigner l’étape du jour. Voici ces notes brutes de pommes.

Une belle course, une bonne ambiance, un cadre familial organisée de mains de Maitres par Annie et Dominique Chaillou alias AC/DC.

 

P8040003  P8040001

 

 

 

Étape 1 :  

 Mont Gerbier de Jonc (Ardèche) – Goudet (Haute‐Loire) 51 km:  

 Parti progressivement sans rien calculer, au ressenti
Bien monté en marchant, descentes sans forcer.
Température 34 environ 
Course en yoyo avec JB et  Fabrice, René rattrapé plus tard.
Assez bonnes sensations 
10km en compagnie d’un chien errant
Repos dès mon arrivée et bienfait de la piscine.

 

11694833_929057803809843_6807786712342356527_n P8050036

P8050046 P8050048

 

P8050050 etape 1

   

 

Étape 2: 59km Goudet – Retournac (Haute‐Loire) 59 km.

6h38, 6ème
Départ en côte 4km suivi d’une longue descente 7km, il fallait prendre de l’avance dès le début, un petit groupe de 5 a donc décidé de partir plutôt fort.
De beaux paysages de longues lignes droites avec circulation moins agréable du coup
Comme hier grosse chaleur à partir de 11h d’où mon choix d’avancer le plus possible au petit matin
Course en solitaire
Remonté par JB et Fabrice au 40ème km 
Gestion de l’effort dans les 10 derniers kilomètres.

1er abandon

 visite au camp :)

11224366_929792500403040_1649255275945828537_n

P8060054

P8060055

P8060065

P8060068

 

P8060069

P8060074

P8060076

P8060078

P8060083

 

etape 2

Étape 3_ 57 km Retournac – St Rambert (Loire)
Belle étape
J’allais trop bien que petit Jésus voulait pas que je sois sur podium
Je me suis perdu, 4km de bonus alors que j’étais plus que bien dans trio de tête
Raté avant le 3ème ravito
Loupé qui pardonne pas et 3 places de perdues. 
30 min de perdues. 
J’ai lâché la lutte et un peu déçu j’ai géré la fin, pas de bobo tout va bien.

3 nouveaux abandons dont Super Carmen

 

 

etape 3

 

 

Étape 4 60km 6h31 St Rambert Cordelle (Loire)
Inspiré du tour de France cycliste j’ai tenté une échappée belle de bon matin ,remonté au 25ème et passé par Patrick puis au 44ème par Laurent ,mais suffisamment d’avance pour finir sereinement cette étape sur le podium 
Anecdotique et heureux de l’avoir fait 
Gestion de l’effort sur les 6 derniers km de montée en marche rapide .
Assez bonnes sensations
Arrivée de la pluie .
Température agréable et averses

 

etape 4

 

 

 

 

Étape 5_62km _6h33 Cordelle  Chambilly, Saône et Loire
Catherine notre amie de la Transe Gaule est venue nous rendre visite sur la course et a fait une magnifique étape .
Étape découpée en deux profils différents,29 premiers  km vallonnés sur lesquels la tête de course a une nouvelle fois fait la différence
Et une deuxième partie plate le long du canal sur chemin de halage ,où j’ai géré mon effort après le marathon
Parcours agréable
Sur le podium s’est invité aujourd'hui Stefano l’Italien qui a retrouvé des jambes .
Trio de tête trop fort pour moi, j’ai géré ma 4ème place.
Et le temps pour le classement général. Toujours 3ème avec une bonne heure d’avance sur le 4ème Fab

 etape 5

20150809_065835

20150809_132713 camping paradise

 

 

Étape 6_72km-7h46 Chambilly – Gannay‐sur‐Loire (Allier)
On ne change pas un système qui marche, je suis donc parti sur les 10 premiers km à un peu moins de 10 à l’heure puis jusqu'au semi à 11,5 puis 11jusqu'au marathon et gestion de l’effort les 20km suivant avec une accélération sur les 10 bons derniers km pour neutraliser le temps de Stefano juste devant et garder les distances avec René 30min derrière.
Je finis 4ème et au classement général 2h19 d’avance sur René et 2h39 sur Stefano je reste 3ème.
Parcours agréable ombragé souvent, sans difficulté particulière.
Bonne température pour avancer, temps légèrement couvert. J’optimise mon temps de repos pour me préserver chaque jour. Tout va bien.

 etape 6

 

 

 

Étape 7 Gannay‐sur‐Loire – Fourchambault (Nièvre) 68km

Marathon en 4h09. RAS

 20150811_075412

 20150811_115413

 etape 7

Étape 8 Fourchambault – Cosne‐sur‐Loire (Cher) 58 km.

Départ comme tous les matins maintenant à 4, Patrick est parti avec nous aujourd'hui
Les 3 se sont envolés vers le 15ème km trop rapides pour moi 
J’ai fait ma course en solitaire ensuite
Semi en 1h52
Marathon 4h10
Erreur d d'aiguillage 2km bonus au 40ème km 
Pas de bière 
Puis la chaleur s’est invitée, de longues portions sans ombre et donc gestion de l’effort, passage en mode marche sur pas mal de km .
6h19 au final une erreur qui coûte 15min.
Stefano me prend 50 nouvelles minutes sur cette étape ,il me reste 1h21 d’avance.

 

Notre amie Anny la photographe nous a rejoint.

 

11148602_931073916941565_312495483703419702_n

11219059_932054370176853_4631236243822300276_n voilà comment les femmes passent leur temps ;)

11825727_10207318425260571_6997479202269292074_n (1) L’amour est dans le pré la Loire

11863340_10207318426500602_7528690138308217258_n

 etape 8

Etape 9  Cosne‐sur‐Loire – Saint Père‐sur‐Loire (Loiret) 72 km.
2h au semi
4h25 marathon je gère.
5h27 au 50.
je me chante des chansons pourries.
Longue étape de 72km 
Bon temps de passage jusqu'à 30km puis passage allure confort pour moins forcer et
pour boucler plus agréablement l’étape. 
Il a fait bien moins chaud 
Stéphanie tient le ravito 1.
Parcours un peu longue et ennuyeux sur fin mais de belles choses de vues. 
Nous sommes plus que 14/20 après l’abandon de Domi et Christian. Viviane a fait l’étape c’est sympa de la voir.

Lors de sa dernière participation elle n’avait pu faire ces dernières étapes.

11870865_10207328823280515_7923327385760981877_n

11880643_10207328829720676_4445703080072913067_n

 

11902294_932851900097100_177593702647851826_n

 

 

 

Vie de bohème

11880653_10207328841200963_6951440064777580531_n

 pont canal

 20150813_093626

 

etape 9

 

 

 

 

Étape 10 Saint Père‐sur‐Loire – Saint Jean de la Ruelle (Loiret) 54 km.

1h57 semi
40. 3h49
Petite étape de 52 km 
Je me suis fait plaisir, de bonnes sensations et de bon temps de passage
Tout va bien
Parcours agréable et varié qui a rompu la monotonie de l’étape précédente.
Vivi à fait l’étape
Pluie à partir de 17h

 

11846535_933235133392110_8493916483670724640_n

11863255_933236090058681_5502255061693649910_n

11870770_933235943392029_3709301729181170418_n

11887903_933235173392106_2462209307371250023_n

11889472_933235223392101_1894966703888468808_n

11891004_933235023392121_7361444353863942393_n encore les filles 

11892130_933235310058759_622650427700474758_n

11896253_933235803392043_7137673028701319816_n

11898663_933235626725394_2243112977105478663_n

11899889_933235756725381_7695246304313906736_n

 etape 10

 

Étape 11  Saint Jean de la Ruelle – Vineuil (Loir‐et‐Cher) 59 km
Semi 2h00
Marathon 4h21
5h13 au 50
Il faisait frais ce matin départ couvert car pluie toute nuit mais finalement pas de pluie 
Bonne température pour courir
Vent de face sur quasiment toute étape parcours varié donc agréable
Je suis resté sur la réserve, j’ai pas trop forcé, sauf sur les derniers km en 5min pour rentrer pile en 6h20
Fin de ma première paire de crocs 
3ème place cédé à Stefano il la mérite bien.

 

10982769_933629283352695_4392811415808856924_n

11222309_933629456686011_755002038287463882_n  notre Druide, sa potion est magique

11863445_933629256686031_3940785773003525967_n

11866259_933629580019332_3083107640311065675_n

11880340_933629416686015_7575951456941881831_n

 

 

 

11891195_933629190019371_6145927079378304293_n

11896187_933629240019366_8873174565100125811_n

11896243_933629630019327_5769072058105130482_n

Notre fabuleuse Chef de cuisine Clara et la table de ravito de Lapinou.

 

etape 11

Etape 12  Vineuil – Montlouis‐sur‐Loire (Indre‐et‐Loire) 61 km.

 

10999892_933967446652212_8445652081716304341_n

11899925_933967866652170_4557495580787769068_n

11915738_933966886652268_5982396014981672774_n

11855877_933968149985475_6653480755902910770_n

11885099_933967526652204_3948037592282504223_n

11887919_933968223318801_7283402308269052366_n

11889576_10207567772182336_1477862446438351541_n

20150816_125115

 etape 12

Etape 13 Montlouis – Candes‐Saint Martin (Indre‐et‐Loire) 73 km.

11863211_934306083285015_7172223248831655558_n

11898608_1112914612056421_1777680663408938279_n la cloche d'arrivée agitée par JB

20150817_084935 au snack chez Lapinou 

P8170087

P8170090

P8170094

P8170097

P8170098

P8170101

P8170105

P8170099

 

P8170108

P8170109

 etape 13

 Étape 14 Candes‐Saint Martin – Sainte Gemmes‐sur‐Loire (Maine‐et‐Loire) 63 km.

Parti tranquillement en mode touriste avec pareil photo ,10 à 15min de plus sur base habituelle.
J’ai néanmoins repris Jb sur le 30ème pas très en forme ce jour et je pensais en faire autant avec Fabrice un peu plus loin mais fabulous fab en a décidé autrement prenant même 6 min à l’arrivée.
Cavalcade fatigante j’ai dû puiser dans mes ressources mais c’est le sport.

 

 

10354731_934716203244003_5441929721697165332_n

11036986_934716726577284_5743121049665253569_n  Lapinou's ravito

11873408_934715993244024_154895814468748148_n  ça c’est palace

11903817_934716229910667_6074525972987352823_n

11903858_934716243243999_1899634385644850739_n

 

 

 avec le FAB

P8180110

P8180113

P8180115

P8180117

P8180119

P8180120

P8180121

P8180123

P8180125

P8180127

P8180133

P8180134

P8180137

P8180149

 

20150818_142313

etape 14

 

 

 

 Étape 15 Sainte Gemmes‐sur‐Loire – Oudon (Loire Atlantique) 70 km

Sur ces deux étapes j’ai pris les choses en main dès les premiers km partant sur des bases de 5min30 au kilo et arrivant à tenir à ma grande surprise cette allure sur toute la distance de 70 et 62km arrivant même à relancer encore sur les 10 derniers km.
Sur cette 15ème étape je finis juste derrière Stefano qui a la sportivité de m’attendre pour finir ensemble, un prince.

Ca sent l’écurie.

 11903950_935050893210534_5013909016383451655_n

11873806_935050833210540_4809909041375729629_n

11222691_10206208736070777_2580616898695740901_n

 

 

11863294_935050809877209_4286049676391035974_n vous avez deja vu un ravito aussi beau?

 

11863254_935050756543881_8869633830280242125_n

 

11866208_935094399872850_3816601886677750907_n

 

11891254_935050769877213_4925774939711113430_n

 

 

11895950_935050793210544_6670252933640146119_n

 

11914924_935094533206170_9141022124272126139_n

11924770_935050553210568_6287076528935728087_n

 

20150819_154539

 

20150819_132626

 

11892096_935050403210583_7871890813388611193_n

 

  11892068_935094099872880_4880220110605483589_n

20150819_132858

 etape 15

 

 

Etape 16 Oudon – Frossay (Loire Atlantique) 62 km.

Deuxième derrière Patrick sur la 16ème étape.
Des moyennes supérieures à 10km/h en fin de compétition ça fait plaisir
Tout va bien 
Surprise de cette avant derrière étape Stefano a été malade toute la nuit et n’a pu assurer son étape dans de bonnes conditions accusant un retard de 2h30 me redonnant la 3ème place au général avec 45min d’avance de bonne augure pour demain. La dure loi du sport, preuve que rien n’est jamais perdu.

 

10436341_935331019849188_4533152478780238482_n

 

11863435_935742379808052_801690661920765232_n

11866360_935742209808069_6645770293937097327_n l'ami Lolo

 

11032735_935742236474733_7801201988810562101_n avec les boss , guetres techniques

 

11899814_935742276474729_6252166728772571804_n

11902536_935742859808004_426576718463988012_n

11902545_10206390906043791_343863856781103579_n   Un peu fatiguées aussi les miss    

 

20150820_124614 The King Patrick

  etape 16     

  

                          

Etape 17, the last Frossay – Saint Brévin‐les‐Pins (Loire Atlantique) 24 km.

La délivrance. Stefano accompagné de Patrick sont partis à fond. Fast & furious .

Je suis derrière, je ne peux rivaliser, je dois juste stabiliser et limiter l’écart que va me mettre Stefano. Sur 24km impossible de me reprendre 45’ à moins que je néglige vraiment cette dernière étape, ce que je ferai absolument pas, dopé par cet espoir de podium sur une aussi belle course, impensable.

Nous courons dans le brouillard, assez dangereux sur cette route fréquentée. Lolo et JB me suivent de près.

Je finirai 3ème, bouclant cette ultime étape en 1h57 soit plus de 12 km/h, incroyable après plus de 1000 km. Et que dire de Stefano qui s’est battu comme un diable à plus de 13km/h en 1h45.

Magnifique dernière étape sportive, fabuleuses sensations, quel bonheur !!

 

11223634_935741156474841_8423359098043636415_n

11863483_935740886474868_4001975125270297250_n

11873390_935740846474872_8273403640296638602_n

11873752_935740863141537_2257750488293725518_n

11880614_935740819808208_147764382817953305_n

 20150821_091307 mon dernier son de cloche Retour au village gaulois pour le banquet final

11873757_935765809805709_3522427506239571832_n avec l'ami Stephane

11885199_935766196472337_4725324780344085752_n un grand champion Stefano

11892227_935766236472333_7602807724949844112_n

11903969_935765539805736_6186064147249715448_n

 

etape 17

20150821_091106

 

20150821_095339

 

 

068 (2)

11219053_935874046461552_3347705249538431462_n le champion incontestable Patrick Poivet

11921706_935873429794947_3202400674931137153_n

 

 

Une Superbe aventure durant laquelle se sont créés des liens d’amitié.

Une super convivialité, on s’est régalés, merci AC/DC, merci aux bénévoles qui ont été au top pour l’intendance.

Et bien sûr MERCI ma Chérie .

Posté par lapinouack à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 juin 2015

Bonjour les amis, 

11275969_899161586799465_859403661_n

11280276_899161600132797_227968687_n

11287403_898301730218784_14462737_n

11291828_899161503466140_1200870236_n

11292790_898301726885451_1814253765_n

11297657_899161593466131_302419120_n

11301398_899161776799446_1029859667_n

11330459_897895876926036_1706212969_n

11335798_899161633466127_1970568085_n

11350163_899161526799471_401771823_n

Posté par lapinouack à 17:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mai 2015

Marathon de Genève 2015

Hello les amis,

Nous voici de retour, non que nous n'ayons pas couru de longtemps, mais que des marathons déjà fait hormis le marathon de Vias verdes de Ojos Negros.

Voici donc les courses 2015 déjà bouclées:

81 01-janv-15 calderara di Reno Bologna  
82 18-janv-15 tarragona  
echec 01-févr-15 Galinette 42 trail mais que 26  
83 22-févr-15 girona  
84 15-mars-15 barcelona  
27 04-avr-15 24h Sfons inscrit 101
85 12-avr-15 Castellon inscrit   
86 19-avr-15 annecy inscrit  
87 26-avr-15 Arles  
  01-mai-15 Marseille Bellegarde 50
88 03-mai-15 geneve inscrit  

Pour rappel, toutes ces courses sont en fait des sorties longues pour préparer les 250 km de la MYTHIQUE début juin.

Le premier mai, à l'occasion de " ARETT toi pour courir" contre la maladie de RETT, j'ai donc couru pour la bonne cause 50 km. Retrouvaille avec Anna et ses parents

11186206_887654321283525_1864781368_n 11186249_887654417950182_1901846865_n 11208797_887654441283513_962873241_n 11216355_887654474616843_927888136_n

11225966_887654351283522_1631406091_n

 

Repos le 2 mai , enfin au moins 7 km de marche pour visiter Genève, une belle ville. Allez suivez nous : 

visite (1) visite (2)

visite (3) visite (4)

visite (5) visite (6)

visite (7) visite (8)

 

visite (9) visite (11)

visite (13) visite (12)

 

visite (15) visite (16)

visite (17) visite (18) visite (19) visite (21)visite (34)visite (20)

 

visite (22) visite (23)

visite (24) visite (26)

 

visite (27) visite (31)

visite (32) visite (35)

visite (36)

 visite (37) visite récup des dossards très rapide

visite (38) visite (39)

visite (40) visite (41)

 

visite (42) visite (43)

visite (44) visite (45)

visite (46)  visite (47)

visite (50) visite (51)

visite (52) visite (53) 

visite (54) visite (55)

visite (56) visite (57)

visite (59) visite (60)

visite (61) visite (62)

visite (63) visite (64)

 

visite (65) visite (66)

visite (67) visite (71)

Voici pour la balade, le soir nous repassons la frontière pour rejoindre notre hote Franck que je remercie de nous avoir hébergé ainsi que l'ami Lulu.

Le lendemain nous laissons la voiture dans le parking du départ, c'est gratuit. Le tram aussi gratuit nous ramènera après la course,

TOP ORGANISATION.

Nous rejoignons la troupe du CROCSMARATHON. Et oui je ne vous ai pas dit nous allons courir en crocs pour une autre bonne cause. L'ami Pompon a organisé pour les enfants greffés un super défi, rassembler un maximum de coureurs en crocs, soit une quarantaine de marathoniens et relais.

banderole

course (1) course (2) Genève c'est chic alors GO en RUN CHIC

course (3)  course (4)

course (5) course (6) 

crocsistes BRAVO Pompon pour cette belle initiative

Allez GO un bisou à mon Lapinou et c'est parti pour cette course en ligne. Je pars du fond.

Rapidement nous sommes en campagne, c'est agréable. Il tombe quelques gouttes.

course (8) course (9)

 

Tps 10 km : 00:52:52

Tps 14,8 km : 01:16:54 ,

c'est vallonné durant les 17 premiers kilomètres, ce sera de la descente ensuite. 

Comme sur l'ensemble de mes derniers marathons, je suis parti sur une base un peu inférieure à 11,5km/h jusqu'au semi puis je gère ensuite .

 

course (10) course (11)

 

course (27) I feel good !!!

 

course (12) 

  

course (12) course (13)

 

 

course (14) course (15)

 

Tps Semi : 01:56:16

Tps 24,6 km : 02:15:24

course (16) course (17)

course (18) bon là c'est flou artistique à cause de la pluie mais c'était joli

Reste une dizaine de kilomètres de descente et de plat dans la ville.

Tps 30 km : 02:48:19, je roule encore pas trop mal grace au profil favorable

course (29) I feel toujours good vers le 30ème

même si ma veste est de plus en plus lourde

Tps 37,4 km : 03:32:00.

Je m'accroche, le meneur d'allure des 4h fait un peu n'importe quoi, pas du tout régulier, nous nous doublons régulièrement, il traine aux ravitos puis accélère.

course (19) Le lac est à présent visible, le jet d'eau au fond, ça sent l'écurie, beaucoup de coureurs marchent et ont laché le morceau, plus grand monde derrière le meneur 4h à cause de sa mauvaise allure. je le lui dirai d'ailleurs à l'arrivée et il acquiessera d'ailleurs.

Les 5 derniers km dans la ville ne sont pas faciles pour le mental, nous voyons l'arche , si près, mais nous en éloignons sans cesse, tournons autour.

 

genève3 Dernier km : 03:54:16

On peut dire que je vais pas trop mal :) Merci Nicole G pour ces SUPER photos 

Rentrer sous les 4h était mon objectif, je m'y accroche, après les 50 km de vendredi ce sera une belle récompense pour moi

 

Dossard n° 307 
Arrivé(e) 770 sur 1523 
276 sur 452 dans la catégorie 40M
Dernier km : 03:54:16

03:59:52 score final, je suis content 

Reste à retrouver Lulu arrivé un peu avant moi, faire une photo de groupe avec les crocsistes du jour puis attendre l'arrivée de mon Lapinou pour repartir.

course (20) jolie médaille

course (21) l'ami Lulu 

course (22) Francky et Lulu 

1908184_661489073951243_7529202898022936464_n

 

course (23) course (24)

 

Ma super chérie arrive , grand sourire :D 

course (25)

course (26)  et voilà une course à Genève se devait d'être RUN CHIC, mission accomplie

Allez on file au tram pour retour à la case départ puis douche et gouter chez notre hote avant de repartir chez nous.

Voilà les amis un de plus , le 31ème pour Lapinou et le 88ème pour moi, 8ème de l'année. 

Un beau marathon route et chemins très bien organisé que je vous recommande. 

La semaine prochaine nous serons à CREST pour le marathon de la Drome. Merci de m'avoir lu et à bientôt.

 

sortie (1) sortie (2)

sortie (3) sortie (4)

sortie (5) 

sortie (6) 

sortie (7) sortie (8)

sortie (9) sortie (10) sortie (11)

01 janvier 2015

double marathon à Bologne, dernier de l'année et premier de l'année

Bonjour les amis ,

Voici où nous avons passé notre fin d'année 2014 et commencé 2015, à Calderara di Reno en Italie, à une douzaine de kilomètres de Bologne.

Une petite organisation sans prétention mais fort sympathique, autour de 300 marathoniens pour le 31 et une trantaine pour le 1er.

Le parcours sous forme de boucles n'avait rien de transcendant mais n'était pas désagréable pour nous qui avons l'habitude de tourner en ronds.

PC310224

PC310226 PC310227

 PC310229  PC310236

PC310240 Nous étions en compagnie de nos amis Pierre et Dany.

PC310241

PC310251 PC310252

 

Comme vous pouvez le voir nous avons couru sous quelques flocons de neige le 31. 4h21 au final.

douche, petite sieste puis nous irons à Bologne passer notre nuit de San Silvestro.

IMG_20141231_194514 IMG_20141231_194617

IMG_20141231_195103 IMG_20141231_200744

IMG_20141231_200750 IMG_20141231_202936

IMG_20141231_205348  Une bonne soirée en amoureux, nous avons eu la chance sans avoir réservé de pouvoir bien diner.

Le lendemain matin 9h on repart pour un tour P1010305

 

Après Batman voici Superman  version italienne

P1010300 P1010301

P1010303 P1010304

Très beau temps aujourd'hui, une bonne matinée et un quasi même chrono de 4h20'

P1010313 P1010316

P1010350 P1010354

P1010421 P1010364

 

IMG_20150101_191304 Bon ben voilà 80ème et 81ème marathons validés

Restera à visiter Bologne, très jolie ville

P1020424 P1020427 P1020428 P1020429

P1020431 P1020432

P1020434 P1020435

P1020436 P1020437

 

P1020438 P1020440 une tour encore plus penchée que celle de Pise et dont je n'avais jamais entendu parler alors qu'elle est peut être plus impressionnante car en plein centre ville 

P1020441 P1020442

P1020443 P1020440

 

 

P1020446 P1020448 

P1020450 P1020452

P1020453 P1020454

P1020455 P1020456

P1020458 P1020459

P1020460 P1020461

 

P1020464 P1020466

P1020467 P1020468

P1020469  P1020470

P1020471 P1020472

P1020473 P1020474 

P1020475 P1020476

P1020477 P1020478

P1020479 P1020480

P1020481 P1020482

P1020485  P1020487

P1020490 P1020492 

P1020496 P1020497

P1020495 Et voilà les amis , fin de la balade bolognaise.

2 marathons pour un déplacement, une belle ville à visiter , voilà un beau programme de fin d'année. Merci pour votre lecture, Lapinou et Crocs-man vous souhaitent une belle année 2015, portez vous bien 

22 octobre 2014

L'appétit vient en mangeant

Bonjour les amis,

Nous revoici de retour sur ultra 2 mois après notre TG.

Au programme, ni plus ni moins que les 6 jours de France pour mon Lapinou , et la course enfants pour moi, un 72 heures.

Le samedi après déjeuner direction Privas (Ardêche) au stade du Lac.

Nous sommes bien installés face à nos potes du team HEART ( Greg, Xav et Fred) , dur de faire mieux.

le camp

 

10751770_10204710400827341_602948837_n veillée d'armes 

 

Une nuit tranquille, un dimanche de mise en place convivial qui passe vite et voilà c'est déjà l'heure du départ des 6 jours :

 

briefing 2 petit briefing d'abord

dotation ma chérie qui va faire sa première course de grands

 

1395171_10203848253905226_5663886530088855307_n avec Lulu 

10659293_10203848251985178_6686216578562978371_n super Mimie

journal lapinou et oui dansle journal encore 

 

ecrans controle ecrans controle (2) les écrans de controle

Allez GO

 

photo de famille 2 la photo de famille du 6 jours 

je tournerai un peu avec les amis puis retournerai sur Marignane, laissant mon LApinou seule comme une grande, enfin seule est un grand mot car je pense que sur la piste elle aura toujours été en bonne compagnie à discuter, appréciée de tous .

qq tours avec lapinou

Je suivrai à distance la course grace au live . Voici le plan d'attaque que j'avais concocté pour Lapinou

19/10/2014
17 18 19 20 21 22 23 24
1 2 3 4 5 6 7 8
7 7 7 0 6 4 4 4
7 14 21 21 27 31 35 39
          32 36 41 47

 les heures sur la 2ème ligne, le comptage des heures sur la 3ème, puis les km théoriques par heure, ensuite le kilométrage cumulé théorique, et en dernière ligne le km réalisé. Donc +8km au bout de 8h sur mes prévisions.

20/10/2014
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24
9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32
0 0 0 0 0 5 6 3 6 6 6 3 6 6 0 6 6 6 6 0 5 4 4 4
39 39 39 39 39 44 50 53 59 65 71 74 80 86 86 92 98 104 110 110 115 119 123 127
              63   73   82 87.5 92.6     107 112   119 123 129 131 131

 A minuit de la 2ème nuit, +4 km par rapport à mon scénario, elle va bien, elle gère bien

21/10/2014
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24
33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56
0 0 0 0 0 4 5 3 6 6 6 3 6 6 0 6 6 6 6 0 5 4 4 4
127 127 127 127 127 131 136 139 145 151 157 160 166 172 172 178 184 190 196 196 201 205 209 213
            145   153     166 172     184     194 194 198 203 205 207

 - 6 km après 56 h de course sur mes prévisions, je commence à la connaitre ma chérie, mais une inflammation d'un releveur s'installe au pied droit , la fête est finie, elle va hélas apprendre à connaitre cette douleur et souffrance, alors que mentalement elle va très bien.

Le mercredi 22/10: 

 Dans la nuit beaucoup de vent, une nuit terrible où plusieurs tentes s'envoleront, la température a chuté.

1 2 3 4 5 6 7
57 58 59 60 61 62 63
0 0 0 0 0 4 5
213 213 213 213 213 217 222
213 213 213 213 213 213 213

 Une dernière matinée de boulot pour moi puis je rejoindrai enfin les 6 jours de FRANCE, mon heure est venue.

Dossard, déballage des affaires, installation, ça passe vite

depart 72h

 GO, devant ça part comme des fusées, moi je me cale à 8km/h 

10729051_10204710395467207_963364754_n

 

 

A minuit au lit, il fait froid, j'ai pas envie, pas très motivé. j'ai mis le réveil à 3h et je ressortirai faire une quelques  kilomètres mais pffff ça caille, ce vent est épuisant, je n'avance plus alors je préfère retourner me coucher. J'entends tellement souffler dehors que je repousse sans cesse le réveil, 4h de lit supplémentaire au final. mais bon faut retourner au taff.

Premier 24h passé, avec 120 km, pas beaucoup mais dans mon objectif de 350km. J ai tout de même dormi +7h au total.

 

Compteur a 150 et 7eme place, rien de dramatique donc . Fier de mon Lapinou a + de 300km.

fait pas chaud ça caille

Le vendredi 24 octobre, je n'ai dormi que 4 h ce coup ci, il est à présent 8h10, 182km,je suis loin de mes prévisions mais  4eme, 10km de retard sur le 3eme qui s est remis a bien tourner. Bon je lui ai rattrapé 25 km tout de même au petit matin mais gros effort et je fatigue un peu là. 
48h de course, 227 km je crois. une cinquantaine de km de retard sur mes prévisions. 4eme à 20 tours du troisième qui est loin d être mauvais. Je vais m accrocher déjà pour garder la place du couillon, on verra ensuite. Derrière moi il y a Franck Derrien, heureusement qu'il dort toute sa nuit, ça me permet de prendre une vingtaine de kilomètres d'avance chaque nuit puis de le gérer en journée.

10462356_602710249839192_2686143387752184207_n avec mes amis Calou et Franck , leur premier 6 jours 

10743566_10204710393667162_1998083463_n la solitude du coureur de grand fond, j'aime bien, suis un peu sauvage des fois

DSC_3595

chacun de notre côté nous vivons notre course, pas les mêmes objectifs. Je fais confiance à ma chérie pour gérer, elle est bien entourée là :)
Je tournerai toute la journée, juste une pause sommeil dans l'après midi, une belle journée. j'alterne marche 400 m puis 600m de course, j'ai coupé la boucle en 2.
Pour reparler un peu stratégie de course, pas de pause diner ou petit déjeuner de prévu, je trouve qu'il y a bien assez sur la table de ravito, je préfère consacré mes pauses au sommeil uniquement. 
Allez au lit j en ai plein' les pattes. 255km .3h de sommeil et go pour cette dernière nuit.
il fait toujours frais et humide la nuit, mais plus de vent.
De nouveau je prendrai une avance de 20 km sur Franck juste derrière moi. mais en ce samedi matin il semble être tombé du lit, 7h et déjà sur la piste.
Et il avance le bougre , alors que moi debout depuis 3h du mat je commence à faiblir.
Vers 9h je jette un oeil sur l'écran de controle et je m'aperçois que Francky a lancé une O.P. A sur ma 4ème place, j'avais ralentis et il m'avait déjà repris 6 km, il tourne fort. 
10661981_10205174687426146_3604658425156612103_o
ça me réveille et je suis donc obligé de me défendre pour garder mes distances mais forcément je fatigue, je n'ai pas le talent de ptit Franck, le combat durera plus de 2 heures. Je calcule que je ne serai à l'abri que vers 14h, mais il capitulera avant vers midi. 
Je reste toutefois vigilant, je maintiens le rythme, j'assure ma place, impossible de rattraper le 3ème qui est a + de 30 km devant, reste à laisser s'égrainer ces dernières heures.
Il fait beau, le public est là, une super ambiance sur la piste, ça sent la fin.
il est à présent bientôt 15h quand une petite troupe me double, ils accompagnent un marcheur, Chti'Jean, qui se bat pour monter sur le podium, je les suis, ça me motive pour courir encore un peu, il avance le garçon, la troupe s'éparpille et je décide de le prendre en main , 
Bon après tout c'est normal pour un super héros d'aider les autres alors GOOOOOOOOOOOOOO

1969130_726853230724610_6062556436341249695_n

 

on avance bien, 8km/h, j'oublie ma fatigue et tout le reste, je booste Jean, la méthode?  Ben moi je fais pas trop dans le moelleux, je suis plutôt école ROCKY et l'oeil du tigre, des mots CHOC, mais ça lui va, il donne tout le garçon , on doit rien lacher , ça se gagnera à rien, il ne faudra rien regretter, ces enfants et sa femme sont là en folie.

10434007_10205225255338049_3674591861802948084_n

 

à chaque passage d'énormes encouragements du public pour encourager le chti Jean qui donne tout, au point d'être au bord de l'hypoglycémie, mais heureusement il me parle et me dit ce qu'il ressent, et je comprend qu'il va tomber en panne sèche.
"Du sucre vite vite" son coach va en chercher et on lui en met dans la bouche, je le rassure en restant plus a ses côtés en lui disant bien de s'accrocher à moi s'il se sent partir;.
Mais il va mieux à present, plus que 4, plus que 3 , plus que 2 , dernier tour il donne tout , on ira le plus loin possible jusqu'au PAN de la délivrance, il a réussi !!! 3 ème, il est cuit mais heureux , rejoint par sa famille. Je le laisse alors pour retrouver mon Lapinou que j'ai un peu abandonné du coup mais elle était en bonne compagnie avec l'ami FIFI, et en plus il l'a mené à passer la barre des 400 km, incroyable, elle est stupéfiante ma chérie, que je suis fier d'elle !!! 404 km quand même.
Pour ma part du coup, j'ai aussi boosté ma marque avec 333 km.
Congratulations, émotions, qu'elles sont bonnes ces minutes qui suivent la fin de ce genre de course.
Un peu de repos , douche , puis ce seront les podiums

IMG_20141025_182047

IMG_20141025_182141

IMG_20141025_183144

IMG_20141025_183202

IMG_20141025_183258

voilà les amis, s'en est suivi un bon diner paella, et une bonne nuit de repos avant de reprendre la route pour rentrer.
Merci à tous ceux qui nous ont soutenu et encouragé.
Bravo à tous les participants, merci à Gégé à sa super équipe de bénévoles qui ont été énormes, au TOOOOOOOPPPPPPPP
Et ENORMISSIME BRAVO à ma chérie qui m'a encore bluffé, je suis super fier d'elle.
A bientôt les amis, et n'oubliez pas de venir à notre 24h le 28 novembre au parc Borely de Marseille , des formats pour tous, en solo ou en équipe

24h-borely2014 solo equipe

 photoas bonus en vrac

997087_726852654058001_5350238251330863269_n dure la vie d'artiste 

10177521_726851820724751_67545169100631268_n on passe par toutes les émotions

10384221_726851844058082_9193553897294391142_n 2 championnes 

10524970_780225172026441_1138761346_n repos de la guerriere

10614320_726852017391398_2109647649206103785_n ma tenue TG

10744694_780225428693082_1792175377_n encore au lit?

10749543_780226692026289_1598396349_n et voilà !! ils veulent tous me prendre mon super Lapinou

DSC_3706 les garçons d'en face , les bogoss

DSC_3740 avec super Vivie

fan lapin et oui Lapinou a ses fans 

IMG_20141019_140002 vos courriers arrivaient là

IMG_20141019_155408 le team HEART

IMG_20141019_160319 Maria, 2ème fille sur le 6 jours, son premier

IMG_20141019_160605 Catson et Monsieur Serge GIRARD, encore une fois exemplaire

IMG_20141019_160625

DSC_3595

 

Posté par lapinouack à 16:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,